Nous sommes nombreuses à nous être mises au tricot mais quelle posture choisir

pour éviter le mal au dos, les crispations des doigts.....?

 

Voici quelques conseils trouvés ça et là sur le net et que je n'hésite pas à mettre en pratique!

 

 

2667074

 

 

 

Le tricot ça rend accro!

Il nous permet de nous concentrer sur une seule chose à la fois, de faire travailler notre mémoire

et de nous détendre.... sauf si on ne se tient pas de la bonne manière et qu'on se crispe en

finissant par avoir mal au dos, au cou et aux épaules! 

 

Tricot : comment trouver la bonne position ?

 

1) Tricoter = se détendre

 

Si vous êtes une tricoteuse débutante, pas de panique.

Vous pouvez vous crispez sans y prendre gare simplement parce que vous ne maniez pas encore vos différents points à la perfection.

Relaxez vous, détendez votre dos et baissez vos épaules.

Le tricot doit être un moment privilégié dans votre journée, pour vous couper de la routine du quotidien, alors pas la peine de stresser si vos premiers pas en tricot ne sont pas parfaits.

Faire et défaire c’est toujours travailler !

 

 

2) Bien s'installer

 

Avant de commencer à tricoter, installez-vous confortablement au fond de votre siège en calant votre dos contre un coussin moelleux de manière à vous tenir bien droite.

 

Choisissez un siège avec accoudoirs sur lesquels vous allez pouvoir reposer vos bras ou appuyer vos aiguilles.

 

La position de travail est idéale pour éviter les crampes et tricoter sans fatigue.

Les appuis-bras sont aussi bien pratiques pour poser vos aiguilles sans risque de chute.

Le temps de régler quelques bricoles comme rattraper un bout de fil qui dérape ou simplement mettre vos mailles en attente pour faire chauffer un peu de café.

Asseyez-vous bien droit, interdiction de se courber.

Si vous tricotez 1 heure durant, le cou tire et votre dos peut en prendre un coup.

C’est comme cela qu’on attrape l’arthrose cervicale du tricot !


Sachez aussi que, même si vous travaillez avec des aiguilles circulaires ou un crochet,

les conseils restent les mêmes. On garde le contrôle sur sa position quel que soit votre technique préférée !

 

3) Tricoter avec la bonne lumière :

 

 

I-Grande-22553-lampe-daylight-portative-twist-blanche

 

 

 

Tricoter fait beaucoup travailler votre vue !

Lire le patron de tricot, compter les rangs et les mailles pour toujours savoir où on en est, se concentrer sur nos aiguilles si on tricoter une laine foncée qui ne se voit pas très bien dès qu'il fait un peu sombre...

Tous ces éléments fatiguent à long terme votre vue !

Ayez toujours à proximité de votre spot de tricot préféré soit une source de lumière naturelle

soit une lampe qui diffuse une lumière chaleureuse, proche de la teinte de la lumière du soleil

qui vous évitera les migraines ! 

Choisir de préférence une lampe dite à lumière blanche.

 

***********

 

Un dernier petit truc de grand-mère, pour ne pas s’abimer les yeux en comptant ses rangs, utilisez un fil de couleur contrastante.

L’astuce est de glisser ce fil au travers de la première maille.

Vous pouvez ainsi les compter plus facilement et rapidement.

Cette astuce est idéale lorsqu'on fait des torsades par exemple....

Et comme ce fil glissé dans la première maille du rang n’est pas tricoté,

il suffit simplement de le tirer légèrement pour l’enlever.

 

 

4 ) Tricoter avec des aiguilles circulaires.

 

Si les conditions ne sont pas idéales pour tricoter (pas assez de luminosité, sièges peu confortables), on adopte des petites astuces pour se faciliter la tâche.

Privilégiez les aiguilles circulaires pour tricoter dans des lieux publics, vous fatiguerez moins vos bras, et ne serez pas obligé de faire attention à ne pas éborgner vos voisins (c’est tout de suite plus pratique).

 

 

5 ) Tricotons bien, tricotons droit

 

Enfin, pour tricoter sans tracas, veillez à toujours vous tenir droite et

gardez vos coudes le plus bas possible, vous éviterez ainsi de vous crisper !

 

La petite recette du jour :

Mercredi : jour des enfants!

10405011-aiguillettes-de-poulet-panees-sauce-au-gorgonzola

 

Aiguillettes de poulet panées (ou blanc de poulet)

Pour 4 personnes :

20 aiguillettes de poulet ou 4 blancs que vous couperez en lanières,

1 oeuf, chapelure, une échalote, un peu d'huile d'olive,

200 gr de gorgonzola, 5 cl de vin blanc et 10 cl de crème liquide.

Préparez deux assiettes creuses et mettez dans l'une l'oeuf que vous mélangerez à la fourchette

et dans l'autre assiette mettez la chapelure.

 Versez un filet d’huile d’olive dans une poêle et mettez à chauffer à feu moyen.

Trempez les aiguillettes de poulet ou votre blanc de poulet coupé en lanières dans l'oeuf battu et

ensuite dans la chapelure.

 Faites les cuire dans la poêle chaude et surveillez la cuisson en retournant régulièrement.

Dans un autre récipient mettre l'échalote émincée et un peu d'huile, faire revenir l'ensemble.

Ajouter le vin blanc puis le gorgonzola et la crème liquide.

Faire fondre et épaissir la sauce quelques minutes en remuant. Vous pourrez ensuite avec un mixeur

plongeant mixer l'ensemble pour obtenir une sauce bien lisse.

 

Pour finir :

Servir les aiguillettes en prenant soin de mettre la sauce dans un petit ramequin à part :

ainsi vos aiguillettes panées resteront bien croustillantes au moment de les mettre en bouche.

Servez avec une purée de pommes de terre ou des légumes sautés.

A RETENIR :

Le fromage étant déjà très salé il est inutile de rajouter du sel.